Le Prix Goncourt

Par Philippe Grassion le 6 mai 2019

Edmond de Goncourt

Parmi tous les prix littéraires français, le Prix Goncourt est le plus ancien et certainement le plus prestigieux. Il récompense tous les ans, début novembre, un roman publié dans l’année en cours. Créé par testament par Edmond de Goncourt en 1892, il fallut attendre 1902 pour que la Société littéraire des Goncourt soit fondée. Le premier Prix Goncourt a été décerné l’année suivante, le 21 décembre 1903. Le roman est choisi à l’issue de trois sélections par dix membres, tous écrivains, qui forment l’Académie des Goncourt.

Comment fonctionne l’Académie des Goncourt ?

Les 10 membres de l’Académie se réunissent chaque premier mardi du mois au restaurant Drouant, dans le deuxième arrondissement de Paris. Début septembre, une première sélection de 15 romans est effectuée. Un second tour ne retiendra que 8 noms puis 4 noms lors d’une troisième sélection. Le prix est attribué début novembre et annoncé par Didier Decoin, le Secrétaire Général de l’Académie. Le lauréat reçoit alors un chèque symbolique de 10 euros.
Prix très convoité, il assure à l’écrivain et à son éditeur des tirages importants ainsi que des ventes et des traductions à l’étranger.

Mais le Prix Goncourt n’est pas exempt de critiques. L’une d’entre elles en particulier veut qu’il ne récompense pas toujours le meilleur roman de l’année. Ainsi des auteurs reconnus ne l’ont pas eu comme André Gide, Albert Camus, Albert Cohen, Jean-Paul Sartre, Françoise Sagan, Marguerite Yourcenar, Antoine Blondin ou encore J. M. G. Le Clézio. IL est également reproché à l’Académie de privilégier les grandes maisons d’édition (Gallimard, Le Seuil et Grasset) au détriment des plus petites.

Qui sont les membres de l’Académie des Goncourt ?

Au nombre de 10, les membres de l’Académie Goncourt, tous bénévoles, sont cooptés par les autres membres et élus à vie. Se réunissant dans un restaurant, on dit qu’ils sont « au couvert de ».

  • Bernard Pivot, président du jury, membre depuis 2004
  • Didier Decoin, membre depuis 1995
  • Françoise Chandernagor, membre depuis 1995
  • Tahar Ben Jelloun, depuis 2008, succédant à François Nourissier, démissionnaire
  • Patrick Rambaud, depuis 2008, succédant à Daniel Boulanger, démissionnaire
  • Pierre Assouline, depuis 2012, succédant à Françoise Mallet-Joris, démissionnaire
  • Philippe Claudel, depuis 2012 succédant à Jorge Semprún, mort en 2011
  • Paule Constant, depuis 2013 succédant à Robert Sabatier, mort en 2012
  • Éric-Emmanuel Schmitt, depuis 2016 succédant à Edmonde Charles-Roux, démissionnaire
  • Virginie Despentes, depuis 2016 succédant à Régis Debray, démissionnaire

Quels sont les règles pour participer au Prix Goncourt ?

Pour participer, il est nécessaire que le roman soit écrit en français, publié par un éditeur francophone et distribué en librairies. Un même auteur ne peut gagner deux fois le Prix Goncourt. Une seule exception à cette règle avec Romain Gary qui reçut le prix une première fois en 1956 pour Les Racines du ciel, puis une seconde fois en 1975, sous le pseudonyme d’Emile Ajar, pour La Vie devant soi.

Liste des lauréats du Prix Goncourt depuis sa création

  • 2018 : Nicolas Mathieu pour Leur enfants après eux, éd. Actes Sud
  • 2017 : Eric Vuillard pour L’Ordre du jour, éd. Actes Sud
  • 2016 : Leïla Slimani pour Chanson douce, éd. Gallimard
  • 2015 : Mathias Enard pour Boussole, éd. Actes Sud
  • 2014 : Lydie Salvayre pour Pas pleurer, éd. Seuil
  • 2013 : Pierre Lemaitre pour Au revoir là-haut, éd. Albin-Michel
  • 2012 : Jérôme Ferrari pour Le sermon sur la chute de Rome, éd. Actes Sud
  • 2011 : Alexis Jenni pour L’Art français de la guerre, éd. Gallimard
  • 2010 : Michel Houellebecq pour La Carte et le Territoire, éd. Flammarion
  • 2009 : Marie Ndiayz pour Trois Femmes puissantes, éd. Gallimard
  • 2008 : Atiq Rahimi pour Syngué sabour : Pierre de patience, éd. P.O.L.
  • 2007 : Gilles Leroy pour Alabama song, éd. Mercure de France
  • 2006 : Jonathan Littell pour Les Bienveillantes, éd. Gallimard
  • 2005 : François Weyergans pour Trois jours chez ma mère, éd. Grasset
  • 2004 : Laurent Gaudé pour Le Soleil des Scorta, éd. Actes Sud
  • 2003 : Jacques-Pierre Amette pour La Maîtresse de Brecht, éd. Albin Michel
  • 2002 : Pascal Quignard pour Les Ombres errantes, éd. Grasset
  • 2001 : Jean-Christophe Rufin pour Rouge Brésil, éd. Gallimard
  • 2000 : Jean-Jacques Schuhl pour Ingrid Caven, éd. Gallimard
  • 1999 : Jean Echenoz pour Je m’en vais, éd. Minuit
  • 1998 : Paule Constant pour Confidence pour confidence, éd. Gallimard
  • 1997 : Patrick Rambaud pour La Bataille, éd. Grasset
  • 1996 : Pascale Roze pour Le Chasseur Zéro, éd. Albin Michel
  • 1995 : Andreï Makine pour Le Testament français, éd. Mercure de France
  • 1994 : Didier Van Cauwelaert pour Un aller simple, éd. Albin Michel
  • 1993 : Amin Maalouf pour Le Rocher de Tanios, éd. Grasset
  • 1992 : Patrick Chamoiseau pour Texaco, éd. Gallimard
  • 1991 : Pierre Combescot pour Les Filles du Calvaire, éd. Grasset
  • 1990 : Jean Rouaud pour Les Champs d’honneur, éd. Minuit
  • 1989 : Jean Vautrin pour Un grand pas vers le Bon Dieu, éd. Grasset
  • 1988 : Erik Orsenna pour L’Exposition coloniale, éd. Seuil
  • 1987 : Tahar Ben Jelloun pour La Nuit sacrée, éd. Seuil
  • 1986 : Michel Host pour Valet de nuit, éd. Grasset
  • 1985 : Yann Queffélec pour Les Noces barbares, éd. Gallimard
  • 1984 : Marguerite Duras pour L’Amant, éd. Minuit
  • 1983 : Frédérick Tristan pour Les Égarés, éd. Balland
  • 1982 : Dominique Fernandez pour Dans la main de l’Ange, éd. Grasset
  • 1981 : Lucien Bodard pour Anne Marie, éd. Grasset
  • 1980 : Yves Navarre pour Le Jardin d’acclimatation, éd. Flammarion
  • 1979 : Antonine Maillet pour Pélagie la Charrette, éd. Grasset
  • 1978 : Patrick Modiano pour Rue des boutiques obscures, éd. Gallimard
  • 1977 : Didier Decoin pour John l’Enfer, éd. Seuil
  • 1976 : Patrick Grainville pour Les Flamboyants, éd. Seuil
  • 1975 : Émile Ajar (Romain Gary) pour La Vie devant soi, éd. Mercure de France
  • 1974 : Pascal Lainé pour La Dentellière, éd. Gallimard
  • 1973 : Jacques Chessex pour L’Ogre, éd. Grasset
  • 1972 : Jean Carrière pour L’Épervier de Maheux, éd. J.J. Pauvert
  • 1971 : Jacques Laurent pour Les Bêtises, éd. Grasset
  • 1970 : Michel Tournier pour Le Roi des aulnes, éd. Gallimard
  • 1969 : Félicien Marceau pour Creezy, éd. Gallimard
  • 1968 : Bernard Clavel pour Les Fruits de l’hiver, éd. Laffont
  • 1967 : André Pieyre de Mandiargues pour La Marge, éd. Gallimard
  • 1966 : Edmonde Charles-Roux pour Oublier Palerme, éd. Grasset
  • 1965 : Jacques Borel pour L’Adoration, éd. Gallimard
  • 1964 : Georges Conchon pour L’État sauvage, éd. Albin Michel
  • 1963 : Armand Lanoux pour Quand la mer se retire, éd. Julliard
  • 1962 : Anna Langfus pour Les Bagages de sable, éd. Gallimard
  • 1961 : Jean Cau pour La Pitié de Dieu, éd. Gallimard
  • 1960 : Vintila Horia pour Dieu est né en exil, éd. Fayard
  • 1959 : André Schwartz-Bart pour Le Dernier des justes, éd. Seuil
  • 1958 : Francis Walder pour Saint-Germain ou la Négociation, éd. Gallimard
  • 1957 : Roger Vailland pour La Loi, éd. Gallimard
  • 1956 : Romain Gary pour Les Racines du ciel, éd. Gallimard
  • 1955 : Roger Ikor pour Les Eaux mêlées, éd. Albin Michel
  • 1954 : Simone de Beauvoir pour Les Mandarins, éd. Gallimard
  • 1953 : Pierre Gascar pour Les Bêtes, éd. Gallimard
  • 1952 : Béatrix Beck pour Léon Morin, prêtre, éd. Gallimard
  • 1951 : Julien Gracq pour Le Rivage des Syrtes, éd. José Corti, refusé par l’auteur
  • 1950 : Paul Colin pour Les Jeux sauvages, éd. Gallimard
  • 1949 : Robert Merle pour Week-end à Zuydcoote, éd. Gallimard
  • 1948 : Maurice Druon pour Les Grandes familles, éd. Julliard
  • 1947 : Jean-Louis Curtis pour Les Forêts de la nuit, éd. Julliard
  • 1946 : Jean-Jacques Gautier pour Histoire d’un fait divers, éd. Julliard
  • 1945 : Jean-Louis Bory pour Mon village à l’heure allemande, éd. Flammarion
  • 1944 : Elsa Triolet pour Le premier accroc coûte 200 francs, éd. Gallimard
  • 1943 : Marius Grout pour Passage de l’homme, éd. Gallimard
  • 1942 : Marc Bernard pour Pareils à des enfants, éd. Gallimard
  • 1941 : Henri Pourrat pour Vent de Mars, éd. Gallimard
  • 1940 : Francis Ambrière pour Les Grandes vacances, éd. Nouvelle France
  • 1939 : Philippe Hériat pour Les Enfants gâtés, éd. Gallimard
  • 1938 : Henri Troyat pour L’Araigne, éd. Plon
  • 1937 : Charles Plisnier pour Faux Passeports, éd. Corrêa
  • 1936 : Maxence Van Der Meersch pour L’Empreinte du dieu, éd. Albin Michel
  • 1935 : Joseph Peyré pour Sang et lumières, éd. Grasset
  • 1934 : Roger Vercel pour Capitaine Conan, éd. Albin Michel
  • 1933 : André Malraux pour La Condition humaine, éd. Gallimard
  • 1932 : Guy Mazeline pour Les Loups, éd. Gallimard
  • 1931 : Jean Fayard pour Mal d’amour, éd. Fayard
  • 1930 : Henri Fauconnier pour Malaisie, éd. Stock
  • 1929 : Marcel Arland pour L’Ordre, éd. Gallimard
  • 1928 : Maurice Constantin-Weyer pour Un homme se penche sur son passé, éd. Rieder
  • 1927 : Maurice Bedel pour Jérôme 60° latitude nord, éd. Gallimard
  • 1926 : Henri Deberly pour Le Supplice de Phèdre, éd. Gallimard
  • 1925 : Maurice Genevoix pour Raboliot, éd. Grasset
  • 1924 : Thierry Sandre pour Le Chèvrefeuille, le Purgatoire, le Chapitre XIII, éd. Gallimard
  • 1923 : Lucien Fabre pour Rabevel ou le Mal des ardents, éd. Gallimard
  • 1922 : Henri Béraud pour Le Vitriol de Lune et Le Martyre de l’obèse, éd. Albin Michel
  • 1921 : René Maran pour Batouala, éd. Albin Michel
  • 1920 : Ernest Pérochon pour Nêne, éd. Clouzot puis Plon
  • 1919 : Marcel Proust pour À l’ombre des jeunes filles en fleurs, éd. Gallimard
  • 1918 : Georges Duhamel pour Civilisation, éd. Mercure de France
  • 1917 : Henry Malherbe pour La Flamme au poing, éd. Albin Michel
  • 1916 : Henri Barbusse pour Le Feu, éd. Flammarion
  • 1915 : René Benjamin pour Gaspard, éd. Fayard
  • 1914 : Adrien Bertrand pour L’Appel du sol, éd. Calmann-Lévy (décerné en 1916)
  • 1913 : Marc Elder pour Le Peuple de la mer, éd. Calmann-Lévy
  • 1912 : André Savignon pour Filles de la pluie, éd. Grasset
  • 1911 : Alphonse de Chateaubriant pour Monsieur des Lourdines, éd. Grasset
  • 1910 : Louis Pergaud pour De Goupil à Margot, éd. Mercure de France
  • 1909 : Marius-Ary Leblond pour En France, éd. Fasquelle
  • 1908 : Francis de Miomandre pour Écrit sur de l’eau…, éd. Émile-Paul
  • 1907 : Émile Moselly pour Terres lorraines et Jean des Brebis ou le ivre de la misère, éd. Plon
  • 1906 : Jérôme et Jean Tharaud pour Dingley, l’illustre écrivain, éd. Cahiers de la Quinzaine
  • 1905 : Claude Farrère pour Les Civilisés, éd. Paul Ollendorff
  • 1904 : Léon Frapié pour La Maternelle, éd. Albin Michel
  • 1903 : John-Antoine Nau pour Force ennemie, éd. Plume

Les autres Prix Goncourt

Outre le prestigieux Prix Goncourt, l’Académie organise d’autres prix :

  • Le Goncourt des lycéens, créé et organisé par le ministère de l’Éducation nationale et la Fnac : 2000 lycéens choisissent un roman parmi ceux de la sélection officielle.
  • Le Goncourt de la Poésie Robert Sabatier, décerné à un poète pour l’ensemble de son oeuvre.
  • Le Goncourt du Premier Roman.
  • Le Goncourt de la Nouvelle.
  • Le Goncourt de la Biographie Edmonde Charles-Roux.

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.