Citations de Jean Rostand

photo non disponible
Jean Rostand ( - ) est un écrivain, biologiste, historien des sciences français et académicien français.

" Il ne faut pas oublier que le premier devoir, dans le mariage, est de se faire pardonner d'être là. "

" L'homme est devenu trop puissant pour se permettre de jouer avec le mal. L'excès de sa force le condamne à la vertu. "

" Le beau est ce qui traverse impunément la sottise des âges. "

" On est mal fait pour le mariage quand on n'a l'étoffe ni d'un despote ni d'un esclave. "

" Littérature : proclamer devant tous ce qu'on a soin de cacher à son entourage. "

" Je n'ai pas de vérités, je n'ai que des convictions. "

" La grande faiblesse des régimes de liberté, c'est que chacun y est libre de clamer qu'on ne l'est pas. "

" La biologie nous surprend un peu lorsqu'elle nous apprend que, statistiquement, les femmes les plus belles ne sont pas les plus sottes. "

" Un seul remède, si l'on en peut user : aimer plus fort qu'on ne souffre. "

" La radio n'a pas rendu les hommes plus sots. Mais la bêtise est plus sonore. "

" La beauté, en art, n'est souvent que de la laideur matée. "

" Passé l'enfance, on devrait savoir, une fois pour toute, que rien n'est sérieux. "

" La morale, c'est ce qui reste de la peur quand on l'a oubliée. "

Pensées d'un biologiste, éd. Stock

" Quand j'étais jeune, je plaignais les vieux. Maintenant que je suis vieux, ce sont les jeunes que je plains. "

" Le moins que l'on puisse dire du pouvoir, c'est que la vocation en est suspecte. "

" Le pire inconvénient des actes, c'est qu'ils finissent par agir sur la pensée. "